Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 17:32
Commémoration de la première guerre mondiale. La "grosse Bertha".

Ma grand-tante, qui vivait durant la première guerre mondiale à Paris, parlait souvent de la "grosse Bertha. Jusqu'il y a peu, je savais seulement qu'il s'agissait d'un canon allemand, particulièrement redoutable.

Je viens de trouver, dans le numéro du 5 juin 1920 de L'Illustration, un article fort documenté et bien illustré sur cet engin de mort ; signé par le Lieutenant Colonel Sauveroche, il s'appuie sur des renseignements empruntés à un lieutenant-colonel américain, H.W. Miller.

Construit par la célèbre maison Krupp, ce canon, installé près de Crépy-en-Laonnois, à 110 kilomètres de Paris, tirait des projectiles de 50 centimètres de longueur, chargés d'une poudre contenant 25% de nitroglycérine. Il fut employé du 23 mars au 9 août 1918.

Le fait que le projectile se déplaçait dans les hautes couches de l'atmosphère, et d'autres causes, firent que son efficacité fut limitée. Voici ce qu'écrivait à ce sujet Sauveroche :

" ... si, au point de vue scientifique, l'élaboration du canon de 100 kilomètres a été une œuvre très remarquable, on peut dire qu'au point de vue pratique cet engin n'a donné aucun résultat sérieux. Les dégâts matériels ont été à peu près nuls et le nombre des gens tués, en cinq mois de bombardement, n'a pas dépassé 256. Quant à l'effet moral produit, il a peut-être été bon chez les Allemands, mais en France il n'a fait qu'exaspérer la combativité, en même temps qu'il contribuait à débarrasser Paris des éléments faibles ou franchement mauvais et notamment des étrangers suspects qui l'encombraient.

Ajoutons que la construction des Berthas, quelque bien menée qu'elle ait été, a absorbé un matériel et un personnel de choix impossibles à remplacer, aggravant ainsi la pénurie d'artillerie lourde dont les Allemands ont tant souffert à la fin des opérations."

Je parlerai prochainement d'armes de guerre autrement plus efficaces, les gaz.

Jean-Louis Charvet.

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans GUERRE 1914-1918
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche