Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 13:07

Je reprends l'édition de textes anciens sur l'Algérie. Je rappelle qu'il ne s'agit pas pour moi de louer les usages d'une époque révolue mais seulement de soumettre à la réflexion voire à la critique de mes lecteurs des textes oubliés.

Jean-Louis Charvet

Bulletin de la Société languedocienne de géographie.

Tome XXI. 1898.

Mergier Gaston (Avocat à la Cour d'appel de Montpellier, lieutenant de réserve au 1° Tirailleurs algériens). Vingt-huit jours chez les tirailleurs algériens.

... Le 1° régiment de tirailleurs algériens (autrement dit Turcos) a sa portion centrale à Blidah, et fournit douze détachements : Dellys, Tizi-Ouzou, Aumale et Dra-el-Mizan, en Kabylie ; Orléansville, Milianah, Cherchell et Ténès à l'Ouest - Blidah, Boghar, El-Goléah et Fort Mac-Mahon au Sud. Il est formé de quatre bataillons à quatre compagnies chacun ; celles-ci comprennent quatre sections à trois escouades. Les Kabyles, descendants des plus anciens possesseurs du pays avant les invasions arabes, composent en très grande majorité le 1° régiment de tirailleurs algériens ; on y voit des Arabes en très petit nombre, quelques nègres, et un groupe de Français, engagés volontaires et destinés à fournir les cadres de caporaux et sous-officiers, ou les employés chez le trésorier, à la bibliothèque des officiers, les sapeurs, ouvriers-bottiers, tailleurs, armuriers, etc.

Tous les indigènes sont des engagés volontaires, le service obligatoire n'existant pas pour eux en Algérie. A leur entrée au corps, ils contractent un engagement de quatre ans, renouvelable par périodes de même durée, jusqu'à la 25° année de service. Comme ils s'appellent tous Mohamed ou Abdallah, on leur donne, pour les distinguer, un numéro matricule et un nom ; mais c'est surtout par le matricule qu'ils sont désignés pendant leur service. Après l'insurrection de 1871, en Kabylie, lorsqu'il s'est agi de reconstituer sur des bases nouvelles les régiments de tirailleurs, il a fallu parfois, pour obtenir les contingents nécessaires, envoyer en Kabylie des sergents recruteurs, chargés de pousser à l'enrôlement. Aujourd'hui, ces mesures de propagande sont tout à fait inutiles ; car il se présente chaque année plus de sujets qu'on n'en désire. A près un examen médical subi avec succès, le postulant prête sur le Coran, en présence du Cadi, serment de fidélité au drapeau français, signe son engagement ou plus souvent appose une croix au bas d'un acte préparé d'avance, et le voilà soldat. Il a droit à une première prime de 400 fr., qui lui est versée en deux fois : 150 fr. à son arrivée, et 250 fr. à la fin de la deuxième année de service. Après quatre ans, le tirailleur rentre rarement dans ses foyers ; il demande à se rengager, pour toucher chaque fois la même prime jusqu'au quatrième rengagement, après lequel il n'acquiert plus que des droits à la retraite. Vingt-cinq ans écoulés, il reçoit une pension de 750 fr. s'il se retire simple soldat ; 950 fr. s'il est caporal, 1.150 fr. s'il est sergent. A-t-il obtenu la médaille militaire - ce qui n'est pas rare - sa pension est augmentée de 100 fr. et même de 250 fr. s'il est chevalier de la Légion d'honneur, ce qui n'est pas sans exemple. Le voilà riche, car le kabyle vit de peu, mais il est usé, et il ne lui est pas facile de se livrer encore à un travail pénible ; retraité en pleine force de l'âge, à 40 ou 45 ans, c'est presque un vieillard ; il a parcouru tant de kilomètres sous tous les climats et en toutes saisons, couché si souvent à la belle étoile, porté si longtemps sur les épaules un sac surchargé, assisté à tant de combats, en Afrique ou en Asie, que sa vigueur native et son endurance ont été brisées ; vingt-cinq ans de services, c'est vraiment trop long, il faudrait leur accorder une retraite proportionnelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans ALGERIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche