Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 22:49

Beurre falsifié.

Extrait de la revue La Famille du 21 mars 1880.

«  La falsification du beurre.

La cherté du beurre est un des principaux sujets de préoccupation de nos ménagères; encore si payant le beurre cher on pouvait l'avoir bon! Il n'en est malheureusement rien, et le plus souvent on paye fort cher du beurre falsifié.

Il y a trois ou quatre ans, d'assez habiles chimistes avaient inventé ce qu'on est convenu d'appeler du beurre artificiel: ces produits pouvaient peut-être faire illusion; on les consommait sans leur faire subir aucune cuisson, mais si on essayait de les faire servir à la confection d'une friture, une déplorable odeur de graillon et de suif révélait leur véritable composition.

Le beurre est souvent mélangé de suif de veau, ou même de vulgaire suif à chandelles, on y ajoute quelquefois de l'amidon.

Les fraudeurs qu'une certaine pudeur guide jusque dans leurs falsifications, y ajoutent quelquefois de la graisse d'oie, ou de la graisse de porc, de bonne qualité.

Pour masquer la blancheur résultant de ces falsifications, on colore le beurre fraudé avec du curcuma, du safran, du rocou: les naïfs dédaignent tous ces raffinements et se contentent de le teindre avec du jus de carotte.

Ces sophistications sont universellement pratiquées, et il est bien rare de trouver du beurre de bon aloi, à moins de le payer un prix exorbitant: heureusement, toutes ces voleries ne visent que la bourse de l'acheteur et sont inoffensives pour sa santé. »

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans GASTRONOMIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche