Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 23:40

 

 

 

Texte tiré du livre suivant:

O. Pinard, Conseiller à la Cour impériale de Paris. Le Barreau au XIX° siècle. Paris. Pagnerre, libraire-éditeur. 1864.

 

" Il n'est personne ayant manié les choses judiciaires, qui n'ait pu expliquer cette différence, par la différence des exercices auxquels le magistrat et l'avocat sont livrés et d'où naissent plus de mesure et de gravité chez l'un, plus de souplesse, de finesse et d'agilité chez l'autre.

C'est ce qu'a bien fait sentir un homme qu'on ne lit guère, et qui n'en a pas moins écrit sur les arts d'une façon très-pertinente.

"Les avocats, a dit l'abbé Dubos, sont communément plus savants que les juges. Néanmoins, il est très-ordinaire que les avocats se trompent dans les conjectures qu'ils font sur l'issue d'un procès. Les juges qui n'ont lu qu'un très-petit nombre de livres, mais à qui l'expérience journalière a montré quels sont les motifs de décision qui déterminent les tribunaux, ne se trompent presque jamais dans leurs prédictions sur l'événement d'une cause."

On trouve la même pensée, relevée par le sel de Voltaire, dans un des badinages échappés à sa passion infatigable, où il a le mieux fait la part de la raison.

Babouc, témoin des abus et des excès de Persépolis, le condamne à mourir; bientôt éclairé par son bon sens plus fort que sa passion, il se ravise et se résigne à laisser aller "le monde comme il va."

L'aspect de la justice l'avait d'abord scandalisé, des magistrats jeunes et de vieux avocats; quel contraste!

"Tous ces vieux avocats étaient flottants dans leurs opinions, ils alléguaient cent lois, ils regardaient l'affaire par cent côtés; les juges décidèrent plus vite que les avocats ne doutèrent."

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans JUSTICE ET DROIT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche