Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 05:21

Le Centre d’art Campredon de l’Isle-sur-la-Sorgue présente jusqu’au 9 février 2014 une importante exposition de photographies de Robert Doisneau. Né en 1912, décédé en 1994, ce photographe (graveur-lithographe de formation) est surtout connu pour ses clichés en noir et blanc, qui représentent souvent des gens humbles, ouvriers, tziganes, le monde de la nuit, la banlieue parisienne. L’exposition en présente 100, souvent émouvants, tel « Stricte intimité, Montrouge, 1945 » : deux mariés, s’apprêtent à entrer dans un modeste café-restaurant ; un seul autre personnage est  présent dans la rue, on n’est pas sûr qu’il soit invité ; l’aspect cérémoniel des mariés contraste fortement avec la banalité, voire la tristesse du lieu ; bien sûr, si l’on est optimiste, on peut imaginer que les invités sont déjà entrés dans l’établissement ; sinon, on laissera ce jeune couple fêter seul le « plus beau jour de la vie ». J’ai été sensible également aux clichés pris durant l’occupation allemande, tel ce Cheval tombé, entouré par une foule, réalisé en 1942, ce Vélo-taxi, roulant sur la place de l’Opéra couverte de neige, à ceux datant de la Libération, tel Camouflage : deux enfants à bord d’un landau de fortune revêtu de feuilles.

 

On peut découvrir un aspect moins connu de l’œuvre de Doisneau :  trente tirages de photos en couleurs réalisées en 1960 pour le magazine américain Fortune ; le monde représenté est tout différent, c’est celui d’une civilisation étalant sa richesse.

 A ceux qui ne pourraient voir cette superbe exposition, je conseille un voyage immobile, via le site Internet :  http://www.robert-doisneau.com/fr/portfolio/

Jean-Louis Charvet.

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche