Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 19:20

Guillotine, maiden, mannaja et doloire.

Article tiré de : Dictionnaire général des lettres, des beaux-arts et des sciences morales et politiques... Par Bachelet et Dezobry. Deuxième partie. Cinquième édition. Paris, Delagrave. 1879.

 

 

«  GUILLOTINE, instrument de décapitation usité surtout en France. C'est un pesant couteau d'acier, à tranchant oblique, suspendu entre deux poteaux, abaissé ou relevé par le simple jeu d'une corde, et qui tombe sur le cou du condamné garrotté horizontalement sur une planche. La guillotine est ainsi appelée d'un médecin nommé Guillotin, député à l'Assemblée constituante de 1789; non qu'il en soit l'inventeur, mais parce qu'il l'indiqua comme moyen uniforme d'infliger la mort, sans distinction de noblesse ou de roture, et comme le procédé le plus prompt, le plus sûr et le plus doux; Antoine Louis, secrétaire de l'Académie de médecine, et le mécanicien Schmidt, venaient de la perfectionner. Elle porta quelque temps le nom de la grosse Louison, la petite Louison ou Louisette, par allusion au docteur Louis. Des machines analogues existaient antérieurement: Jean d'Anton (Histoire de Louis XII) mentionne en 1507 la mannaja employée à Gênes; Robertsen parle d'un instrument appelé maiden en Ecosse pour le supplice des nobles. D'anciennes gravures allemandes de Pentz, de H. Aldegrever et de Lucas Cranach offrent l'image de pareils instruments de supplice, ainsi que l'ouvrage publié en 1555 par Achille Bocchi sous le titre de Symbolicae quaestiones de universo genere. On voit dans les Mémoires de Puységur que le maréchal de Montmorency fut décapité à Toulouse, en 1632, au moyen d'une doloire glissant entre deux poutres. Avant la Révolution, on jouait à Paris, sur le théâtre d'Audinot, une pantomime des Quatre fils Aymon, où l'un des personnages était exécuté de cette façon. V. Dubois, Recherches historiques et physiologiques sur la guillotine, Paris, 1843, et un article de la Revue britannique, décembre 1846.

B.”

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans CRIMES ET CHATIMENTS.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche