Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 01:25

Inauguration de la statue de M. le baron de Ladoucette à Gap (Hautes-Alpes). Danses du Bacchu-bér, exécutées par des paysans du Pont-de-Cervières.

 

Le 23 septembre 1866 eut lieu à Gap, chef-lieu du département des Hautes-Alpes, l'inauguration de la statue de M. de Ladoucette, ancien préfet de ce département; il avait été nommé à ce poste en 1802, ^l'âge de 29 ans, et fit beaucoup de bien dans ce département, comme en témoignent les lignes suivantes, extraites du numéro du 20 octobre 1866 de l'Illustration:

" En quelques années, l'aspect du pays était complètement changé. Il l'avait trouvé dans un état pitoyable, et son activité intelligente l'avait régénéré. Des routes étaient tracées, des écoles instituées, des canaux creusés, des torrents encaissés; la première idée du reboisement des montagnes était émise; la création de nombreux bureaux de bienfaisance, d'hôpitaux, de maisons de refuge, de musées, donnait satisfaction à toutes les exigences, et, dans bien des circonstances, les premières dépenses de toutes ces créations bienfaisantes étaient supportées par le préfet lui-même."

Le lendemain de l'inauguration eut lieu un défilé dans lequel figurait un char de Bacchus; l'Illustration donna une description détaillée des danses qui furent exécutées à cette occasion:

"... Arrêtons-nous au char de Bacchus, qui mérite une mention toute particulière. L'escorte du char était formée par un groupe de jeunes gens et de quelques jeunes filles. Toute cette jeunesse villageoise était venue du Pont-de-Cervières, village situé à l'extrémité du département, pour danser les figures traditionnelles du Bacchu-bér, dans originale qui ne s'est conservée que dans ce hameau.

D'où vient cette danse? Les uns lui attribuent une origine romaine; d'autres la font remonter aux Grecs et lui donnent le nom de pyrrhique. Mais quelle que soit son antiquité, il est certain que les douze figures du Bacchu-bér qui ne se représentent que le jour de la fête patronale, ont un caractère à part qui les distingue complètement de nos danses modernes.

Cette pyrrhique exige onze danseurs, qui exécutent leurs figures au chant d'un groupe de femmes qui placent au milieu d'elles la plus âgée.

Ces danseurs ont la tête ceinte d'un bandeau doré et portent autour des reins une large ceinture rouge, une chemise blanche et un pantalon blanc. Ils sont armés d'épées larges et courtes, et décrivent douze figures d’un caractère différent. La onzième figure, qu’on appelle les carrés, représentée par notre gravure, montre tout ce qu’il y a de caractéristique et d’expressif dans cette danse antique, qui se transmet d’âge en âge dans ce coin retiré du pays. »

Pour en savoir plus sur cette danse, cliquer sur le lien suivant :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bacchu-ber

 

Ladoucette, né à Nancy en 1772,  fut élevé à la dignité de baron en 1809. Il fut député de l’arrondissement de Briey entre 1834 et 1848.  Il mourut le 19 mars  1848 à Paris. Il écrivit notamment des poèmes, des livres d’histoire. Il fut l’un des fondateurs de la Société d’études des Hautes-Alpes.

Jean-Louis Charvet.

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans Hautes-Alpes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche