Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 02:30

Extrait du journal Le Comtat, journal politique, littéraire et commercial paraissant le jeudi et le dimanche.

 

 

Dimanche 21 juillet 1872.. La police à Carpentras.

Sous un gouvernement républicain, tous les citoyens devraient être égaux devant la police. Ah! bien oui. Voulez-vous savoir la couleur des gens, allez au tribunal de simple police.

Mercredi, un de nos amis était poursuivi sous prétexte qu'il n'avait pas arrosé le devant de sa maison. Que voulez-vous, pourquoi s'est-il égaré au milieu des fondateurs du Comtat? Toujours est-il qu'il ne s'est pas laissé condamner sans rien dire. Il a montré que le hasard, qui faisait mettre la main surtout sur ceux qu'on qualifie de réactionnaires, n'était point si aveugle que ce que l'on dit. Il a dit aussi qu'il avait toujours arrosé, mais qu'en tout cas, il pouvait s'en croire dispensé en voyant son voisin, M. le maire, ne point arroser. M. le maire serait-il au-dessus des lois? Il n'a arrosé que depuis le jour où, annonçant à un voisin l'intention où il était de faire dresser ce procès-verbal, il se vit objecter que la rue était souvent sèche devant chez lui. "Puis, a-t-il ajouté, si M. le commissaire veut me faire suivre d'un agent, je lui montrerai bien des propriétaires qui, à cette heure, n'ont point encore arrosé. " "Je vous ai plus d'une fois, a dit M. le juge en s'adressant aux agents, fait à ce sujet des observations paternelles; je suis bien aise qu'on les reproduise en termes énergiques et sévères. Heureusement, il y a encore dans le pays quelques hommes de courage qui se dévouent pour combattre tous ces abus."

Le délinquant a été condamné à 1 fr. d'amende.

Déjà, à propos de deux procès précédents, on avait indiqué que M. le Maire avait un évier et des latrines s'écoulant sur la rue. Cet état subsiste encore aujourd'hui; en tout cas, la prescription n'est pas acquise. Quand donc M. le commissaire de police fera-t-il un procès-verbal? Jusqu'à ce que nous ayons atteint notre but nous ne cesserons de répéter que nous devons tous être égaux devant la police.

Avis à qui de droit.

 

Au lieu de rechercher les réactionnaires qui oublient d'arroser, ne ferait-on pas mieux de surveiller l'établissement de bains du canal? Il nous arrive des plaintes à ce sujet. Il paraît que des jeunes gens se baignent sans caleçon, et qu'ils affectent de sortir de l'eau au moment où des femmes passent. La morale y gagnerait, peut-être. Il est vrai que la morale...

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans VAUCLUSE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche