Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 23:02

 

Les lignes qui suivent sont tirées de : La vie de John Nicol, matelot, traduit par André Fayot, Collection romantique, N° 78. José Corti. Paris. 2000.

La scène se passe entre Ténériffe et Rio de Janeiro, à bord de la « Lady Julian », qui transportait des condamnées vers la Nouvelle Galles du Sud. Pour lire d’autres récits de passage de la Ligne, voir sur ce blog ma rubrique Marine.

 

« Au passage de la ligne, nous eûmes la plus belle fête que j’aie jamais vue à cette occasion. La veille de la cérémonie, nous avions attrapé un marsouin, qui fut écorché pour fournir le costume de Neptune, et sa queue, empaillée. Quand il arriva sur le pont, il me parut la meilleure représentation de triton que j’aie vue : peinturé, avec sur la tête un gros faubert en guise de perruque. Aucun des hommes du navire n’aurait pu le reconnaître ; son apparition effraya tellement l’une des condamnées qu’elle s’évanouit, et que par la suite elle fit une fausse couche. Neptune fit révéler aux mousses leurs liaisons amoureuses et je fus proprement stupéfait du nombre. Pour ne point ennuyer le lecteur, je ne détaillerai pas cette cérémonie, que beaucoup ont déjà décrite. »   

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans MARINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche