Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 03:41

Extrait du joyrnal Les Annales politiques et littéraires du 30 septembre 1894.

" - Voilà l’rétameur!

A la cantilène de l’ouvrier nomade, les ménagères quittent leur baquet, et apportent des casseroles, des cafetières, de vénérables Dubelloir. Il en a déjà sa charge, le chineur! Car c’est un chineur, celui-là. Non pas un de ces rétameurs qui racolent des besognes pour un patron, et qui travaillent en boutique; mais un errant, qui campe au fond de ce terrain vague, que vous voyez d’ici après le tournant de la rue.

Faisons comme les goussepains qui lui servent d’escorte; suivons-le. Il arrive, jette ses cuivrailles sonores à terre, allume son réchaud, compose lui-même son alliage, y rajoute du soufre, de l’étain, souffle les charbons. Un cercle de marmots l’admire. Il chante une chanson de son pays, et songe au jour où il retournera se payer un lopin de bien avec une vigne au soleil, après avoir si longtemps rafistolé les vieilles casseroles, après avoir si longtemps crié par les rues:

- Voilà l’rétameur!

JEAN RICHEPIN."

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans Métiers d'antan.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche