Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 23:11

Extrait du Journal des voyages du 11 janvier 1903.

" Les Bateaux épouvantails.

Les voyageurs qui visitent la Chine, et ils sont de jour en jour plus nombreux, sont souvent intrigués à la vue d'un ornement uniforme et bizarre qui décore la proue des innombrables embarcations dont se composent ce qu'on appelle justement les villes flottantes des grands fleuves chinois.

Cet ornement consiste en un œil peint à l'avant de la jonque ou en deux yeux placés, comme ceux d'un être vivant, aux deux côtés de la quille. A quoi sert cet appareil, symbole de vigilance? Une légende peut seule l'expliquer. La voici:

Un des prédécesseurs du grand empereur Tu-Duc, ému e voir ses sujets devenir la proie des gros poissons et des crocodiles qui abondent dans certains fleuves, résolut de mettre un terme à cette hécatombe.

Il se retira, dit-on, dans une pagode solitaire, où, après avoir invoqué le Dieu des Dieux, la Lumière des Lumières, il médita longuement sur les moyens d'y parvenir.

Eclairé par cette retraite qui n'avait pas duré moins d'un quart de lune, il fit publier un édit obligeant tout batelier à faire peindre, à l'avant de sa barque, un œil grand ouvert, "afin, dit le texte naïf, que les monstres des eaux prissent la barque pour un être animé et ne lui fissent point de mal."

Comme on pense, cette mesure de haute philanthropie n'empêcha pas les malheureux bateliers d'être dévorés avec autant d'entrain qu'auparavant, mais l'édit impérial était formel, irrémédiable, irrévisable. Et voilà pourquoi l'œil grand ouvert, ou les deux yeux écarquillés, concession à l'esprit et à l'art modernes, veillent à l'avant des bateaux chinois.

A. GARIN."

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans MARINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche