Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 00:48

Extrait du journal Le Magasin pittoresque de janvier 1871.

" La plume de Saint-Michel.

On conserve dans une ville d'Espagne une plume que la tradition dit être tombée de l'aile de saint Michel. Voici l'explication de cette croyance:

Il y a quelques centaines d'années, un auto sacramental, ou mystère, fut représenté dans cette ville. Au nombre des personnages figurait l'archange saint Michel. Une plume, s'étant détachée des ailes de l'acteur, fut ramassée et conservée précieusement par l'un des spectateurs. La superstition s'en mêlant, avec le temps la plume devint une relique."

Repost 0
Published by froidefond
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 14:29

Dans le cadre des activités de l'Académie de Vaucluse, Linda Tallah donnera au lycée Frédéric Mistral d'Avignon, rue d'Annanelle, le mercredi 2 octobre 2013 à 17H30, une conférence sur le sujet suivant:

Aubres, un village du Comtat en Drôme provençale. Seigneurie et ressources de la noblesse avignonnaise sur ses campagnes.

Entrée llibre.

Repost 0
Published by froidefond - dans DROME
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 20:21

Extrait d'un article paru dans le journal Le Magasin pittoresque de juillet 1861.

SEDAINE

 

" La jeunesse de Sedaine.

... Fils d'un architecte qui, enlevé par une mort prématurée, lui avait laissé le devoir de soutenir toute sa famille, Sedaine adolescent s'était vu réduit à demander le pain de ceux qu'il aimait aux travaux les plus pénibles. Il s'était fait tailleur de pierre. Il ne paraît pas, du reste, que son coeur droit et simple ait beaucoup souffert de cette nécessité. Il n'avait aucun mépris pour les professions manuelles, et prétendait bien, tout en faisant son métier en conscience, ne rien sacrifier des études qui pouvaient importer à l'agrandissement de son esprit.

... Chaque matin il portait au chantier ses livres préférés avec son marteau et sa scie; et, aux rares instants du repos, il lisait tout en mangeant le morceau de pain qu'il avait gagné à la sueur de son front. Cette simplicité de coeur eut sa récompense. Un jour l'architecte de Buroy, le voyant absorbé dans sa lecture, s'approcha de lui, l'interrogea, fut frappé de ce qu'il y avait de raison et d'intelligence dans ses réponses, et le prit sous sa protection. Il l'emmena dans son atelier et lui enseigna son art. Sedaine reconnaissant suivit cette voie nouvelle jusqu'à ce qu'un magistrat, M. Lecomte, jugeant sur quelques-uns de ses essais qu'il était bon d'assurer à ce jeune homme tout le loisir nécessaire pour se livrer à la littérature, l'aida de sa fortune et de son crédit, et le mit en relation avec quelques écrivains en renom. On sait le reste. Sedaine justifia rapidement cette confiance, et ne tarda pas à se faire une place dans les lettres par ses poésies, ses épîtres, ses opéras comiques et ses comédies. Il fut élu membre de l'Académie française le 27 avril 1786.

..."

 

 

SEDAINE-001.jpg 

 

Gravure tirée du journal Le Musée des familles, mars 1857.

Repost 0
Published by froidefond - dans PETITES BIOGRAPHIES.
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:19

LANGRES-RUE-DIDEROT-1918.jpg

Repost 0
Published by froidefond - dans HAUTE-MARNE
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:18

AVIGNON-PORTE-SAINT-LAZARE.jpg

Repost 0
Published by froidefond - dans VAUCLUSE
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:17

CONSTANTINOPLE-GALATA-ET-CORNE-D-OR-1918.jpg

Repost 0
Published by froidefond - dans TURQUERIES
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:15

VELLERON-CHATEAU-DES-TRIANS.jpg

Repost 0
Published by froidefond - dans VAUCLUSE
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:14

JUAN-LES-PINS-1925.jpg

Repost 0
Published by froidefond - dans COTE D AZUR
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:03

.Les saints patrons des corporations; extrait d'un article du journal Le Magasin pittoresque de jullet 1859.

 

".. Il est assez difficile quelquefois d'apercevoir le rapport qui peut exister entre les patrons et les confréries; par exemple, pourquoi les colporteurs d'édits, d'almanachs et choses telles, les botteleurs de foin, ont également pour patron saint Charlemagne; pourquoi saint Jean-Baptiste est celui des passeurs en peaux, des tonneliers et avaleurs de vin, des fourbisseurs, des ramoneurs de cheminées; pourquoi la sainte Vierge est la patronne des gagne-deniers sur l'eau, des faiseurs d'aiguilles, des rôtisseurs, des tondeurs de drap, des compagnons corroyeurs, etc. "

Repost 0
Published by froidefond - dans Métiers d'antan.
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:01

Extrait du journal Le Magasin pittoresque de mars 1859.

 

«  L'architecture et la musique.

"On me confiait souvent à un vieux domestique qui me menait promener où sa fantaisie le conduisait. Un jour il me fit entrer dans l'église de Notre-Dame, et me portait dans ses bras, car la foule était grande. La cathédrale était tendue de noir. Mes regards se fixèrent sur les vitraux de la rose méridionale, à travers laquelle passaient les rayons du soleil, colorés des nuances les plus éclatantes. Je vois encore la place où nous étions arrêtés par la foule. Tout à coup les grandes orgues se firent entendre; pour moi, c'était la rose que j'avais devant les yeux qui chantait. Mon vieux guide voulut en vain me détromper; sous cette impression de plus en plus vive, puisque dans mon imagination j'en venais à croire que tels panneaux de vitraux produisaient des sons graves, tels autres des sons aigus, je fus saisi d'une si belle terreur qu'il fallut me faire sortir."

C'est un des plus habiles architectes de notre temps qui raconte ce souvenir de son enfance (M. Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l'architecture.) Il explique et justifie son illusion en rappelant les paroles bien connues d'un aveugle-né à qui l'on demandait s'il se faisait une idée de la couleur rouge? - Oui, répondit-il, le rouge, c'est le son de la trompette. - "Il y a donc, ajoute M. Viollet-Le-Duc, une corrélation intime entre les expressions diverses de l'art. Pourquoi? C'est parce que ces expressions sont puisées à une même source. Les peuples artistes sont ceux qui ont compris à un égal degré les langages divers de l’art. Un architecte qui n'éprouve pas, en écoutant un air ou un poëme, en voyant une sculpture ou une peinture, des sentiments aussi vifs que ceux que produit chez lui la vue d'un monument, n'est pas assez artiste. Il en est de même du musicien, du poëte, du peintre et du sculpteur."

Novalis disait d'un beau monument que c'était de la "musique pétrifiée"; et Goethe, de la "musique muette". Les anciens avaient vivement senti le rapport qui unit ces deux arts: on le voit bien par la fable d'Amphion. »

 

Pour ceux qui connaissent mal la mythologie gréco-latine, je précise qu’Amphion, fils de Zeus, poète et musicien, bâtit les remparts de Thèbes à l’aide de sa flûte et de sa lyre.

 

Le texte ci-dessus me fait penser au célèbre poème de Rimaud, Voyelles :

 

 

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,

 Je dirai quelque jour vos naissances latentes :

A, noir corset velu des mouches éclatantes

 Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

 Golfes d'ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,

 Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;

I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles

 Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrement divins des mers virides,

 Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides

 Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,

 Silences traversés des Mondes et des Anges :

 - O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux !

Repost 0
Published by froidefond - dans MUSIQUE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche