Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 18:07

Je donne ci-dessous le texte de deux correspondances relatives d’une part à l’emploi de monnaie de billon (alliage d’argent et de cuivre) pour payer les impôts, d’autre part aux réquisitions de chevaux. L’historien se nourrit de ces petits faits pour appréhender la réalité de la vie quotidienne. J’ai respecté l’orthographe, parfois défectueuse, de l’époque, mais supprimé les trop nombreuses majuscules et, parfois, rectifié la ponctuation.

Jean-Louis Charvet.

I.

Auberive, le 15 nivose an 5 de la républ. (4 janvier 1797)

L’administration municipale du canton d’Auberive aux administrateurs du département de la haute-marne.

Nous vous adressons, citoyens, une expédition de notre arrêté du 12 nivose par lequel nous avons constaté ; d’abord, l’impossibilité pour la plupart des contribuables de notre canton d’acquitter leurs contributions autrement qu’avec de la monnaye de billon ; 2° l’injustice d’exiger d’eux autre chose, puisqu’ils ne possèdent, et ne peuvent se procurer que cette monnaye ; 3° les inconvéniens qui résulteroient d’un pareil refus.

Veuillez, citoyens, ordonner promptement au préposé receveur de Langres de recevoir de nos percepteurs la monnaye de billon ; car, sans cette mesure, que nous croyons indispensable, il est certain que les contributions ne seront de longtems payées ; que les garnisaires ( ?), la gendarmerie, et tous autres moyens coercitifs n’obligeront point les contribuables, les petits contribuables, surtout, à payer autrement leurs cotes.

Salut et fraternité.

Suivent trois signatures.

La réponse des administrateurs de la Haute-Marne est portée sur la lettre même :

Chaumont le 21 nivose an 5.

C’est bien legeremen, citoyens, que vous avés pris l’arreté du 12 de ce mois dont copie étoit jointe a votre lettre ; il est contraire aux dispositions de la loi du 3 brumaire (24 octobre 1796) qui ne permet d’acquiter la totalité des contributions qu’avec de la monoye de billon comprise sous le nom de centimes et de decimes.

Cette loi ne change rien a l’ordre donné de ne recevoir de l’ancienne monoye de billon que jusqu’à concurrence du 40° des cotes ou pour la totalité des cotes audessous de six sols.

Salut et fraternité.

Suivent deux signatures.

II.

Chaumont le 4 floréal an 4° (ou plutôt an V, comme l’indique une mention marginale) républicain.

L’administration centrale du dépt de la haute marne à l’adm.on municipale du canton d’Auberive.

Nous avons reçu citoyens votre lettre du 30 germinal dernier par laquelle vous nous informés de l’impossibilité ou vous êtes d’effectuer la levée du 30° cheval ordonnée par la loi du 15 pluviose, attendu que les chevaux existans dans votre canton sont incapables d’aucun service, tant par leur excessive petitesse, que par leurs infirmités. Vous nous invités en conséquence a vous indiquer les mesures que vous avés à prendre dans la situation ou vous vous trouvés. Nous sentons comme vous les difficultés que vous avés a surmonter pour l’éxécution de cette loi, mais il nous est impossible de prendre rien sur nous contre ses dispositions, et nous sommes forcés de vous inviter de nouveau a vous conformer strictement à la décision du ministre de la guerre que nous vous avons fait connoitre par notre circulaire du 20 germinal dernier. Nous vous prions en conséquence de vous le faire remettre sous les yeux et de nous faire part du résultat de vos soins relativement à cet objet important.

Salut et fraternité.

Suivent trois signatures.

Repost 0
Published by froidefond - dans HAUTE-MARNE
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:19

LANGRES-RUE-DIDEROT-1918.jpg

Repost 0
Published by froidefond - dans HAUTE-MARNE
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 22:50

ST-DIZIER-1917.jpg

Repost 0
Published by froidefond - dans HAUTE-MARNE
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 00:16

Article tiré du journal La science pour tous du 26 janvier 1860.

" On lit dans l'Union de la Haute-Marne:

 La métallurgie a pris, pendant le cours de l'année, un développement considérable dans notre département, comme si elle disposait de toutes ses forces pour faire face à des besoins énormes. Les usines établies se sont agrandies et ont augmenté leurs moyens de production. De nouveaux laminoirs se sont montés: les forges de Rimaucourt, la forge Sainte-Marie à Saint-Dizier et celle de la Ferté-sur-Aube.

Dans quelques jours le laminoir de Donjeux va être mis en activité. Un autre laminoir, non pas dans notre département, mais à quelques kilomètres de Saint-Dizier, à Ayronville, est en construction déjà même avancée.

Plusieurs hauts-fourneaux ont été allumés, deux nouvelles fonderies se montent, l'une à Brousseval, l'autre à Chamouilley.

Le département de la Haute-Marne, à lui seul, possède 90 hauts-fourneaux travaillant au charbon de bois, 26 forges employant la houille, dont 15 avec marteaux, et 11 laminoirs. Sa production annuelle est d'environ 100.000 tonnes de fonte brute, 10.000 tonnes de fonte moulée en première fusion, 4.000 tonnes de fonte moulée en deuxième fusion, et 50.000 tonnes de fer marchant en barres.

La valeur représentative des produits des hauts-fourneaux s'élève à 17 ou 18 millions, celle du fer est à peu de chose près la même.

Notre département possède 170.000 hectares de forêts qui alimentent nos usines. Le prix du charbon de bois est cette année de 15 fr. en moyenne le mètre cube."

Repost 0
Published by froidefond - dans HAUTE-MARNE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche