Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 17:18

 

 

KLEBER.jpg

 

Si le général Kléber est surtout connu pour avoir été le commandant général de l'armée d'Egypte, peu nombreux sont ceux qui savent qu'il avait été plusieurs années architecte.

Orphelin de père à trois ans, il apprit les rudiments de l'art de construire avec son beau-père, Burger, entrepreneur-charpentier à Strasbourg. Ce dernier l'envoya apprendre le dessin et les mathématiques chez le curé de Geispolsheim. Par la suite, Kléber travailla sur les chantiers du cardinal de Rohan (celui de l'affaire du collier), puis se perfectionna en suivant, à Paris, les cours de Chalgrin, membre de l'Académie royale d'architecture.

A 22 ans, il revint quelque temps à Strasbourg, travailler pour le cardinal, puis, jusqu'en 1784, servit dans l'armée autrichienne.

A son retour à Strasbourg, son demi-frère, François Martin Burger, qui était à Belfort à la fois Inspecteur des Bâtiments publics et Entrepreneur des Fortifications, le fit nommer à la première de ces deux charges (15 octobre 1784).

Kléber, âgé de 31 ans, s'installa à Belfort; dans cette ville, il transforma la maison de Staal en hôtel-de-ville.

On peut citer, parmi ses réalisations:

- la reconstruction de l'église de Chèvremont;

- la construction de l'école de Châtenois;

- la construction du clocher de l'église de Larivière;

- de nombreux presbytères;

- un château et deux pavillons pour Claude Charles de Peseux, seigneur de Grandvillars.

Il dessina les plans (et sans doute commença les travaux) de l'hôpital de Thann, qui devint l'hôtel-de-ville.

Il prêta serment le 4 janvier 1792 comme Architecte des Bâtiments publics et communaux, fonction qu'il n'exerça que quelques jours, puisqu'il fut nommé, le 18 du même mois, adjudant-major au 4° bataillon des volontaires du Haut-Rhin.

Ce fut le début d'une carrière militaire prestigieuse, qui prit fin par son assassinat au Caire, le 14 juin 1800, par Souleyman, venu d'Alep (Syrie) pour tuer le "chef des infidèles".

Jean-Louis Charvet.

 

Source: Herrenschmidt François. Kléber, architecte. Saisons d'Alsace. N° 4. Automne 1953. Strasbourg. (L'article est illustré de deux dessins d'architecture de Kléber, et de quatre photographies: école à Châtenois, hôtel-de-ville de Thann, clocher de Larivière, portail de l'église de Chèvremont.)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans PETITES BIOGRAPHIES.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche