Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 23:04

Recette de pot-au-feu et conseil pour les hommes en proie aux impatiences de la nature, tirés du livre de F.-V. Raspail : Manuel annuaire de la santé pour 1859.

Pot-au-feu. On doit choisir tout ce qu’il y a de meilleur en qualité, de bœuf dans le Nord, de mouton dans le Midi et dans les prés salés. La quantité d’eau doit être le double en volume. On y jette une poignée de sel ; on place le vase sur un feu doux pour faire écumer ; on enlève l’écume, et on ajoute alors : un oignon blanc dans lequel on implante trois ou quatre clous de girofle ; gros comme la tête d’une épingle de muscade ; un bouquet de poireaux, céleri, cerfeuil ; trois gousses d’ail, une pincée de poivre, une feuille de laurier-sauce et un oignon brûlé sous la cendre ; très-peu de carottes et navets. On abandonne alors le pot-au-feu à une lente ébullition de trois à quatre heures. Un pareil bouillon suffit souvent à lui seul pour guérir la gastrite.

 

Caleçons hygiéniques. Ce sont des caleçons munis au périnée d’un sachet allongé que l’on a soin de tenir plein de poudre de camphre. L’usage de ce simple appareil suffit souvent pour amortir et éteindre les impatiences les plus vives de lubricité. Nous les recommandons aux mères de famille et aux directeurs ou directrices de maisons d’éducation.

RASPAIL-MANUEL-1859-001-PORTRAIT.jpg

RASPAIL.

Partager cet article

Repost 0
Published by froidefond - dans GASTRONOMIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jlcharvet.over-blog.com
  • : Des poésies, des histoires, etc.....
  • Contact

Recherche